Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 09:20

Lecture 116 : Minuit d'Erin Hunter, premier tome de "La dernière prophétie", le deuxième cycle de la saga "La guerre des clans".

Minuit

RESUME : Dans cet épisode on retrouve les personnages du premier cycles. quelques lunes seulement séparent les deux cycles; On retrouve donc Etoile de Feu, chef du Clan du tonnerre, qui a deux enfants, Nuage de Feuille, apprentie guérisseuse, Nuage d'Ecureuil, apprentie guerrière. La forêt souffre de la sécheresse mais le gibier est abondant et la paix règne. Tout semble aller pour le mieux jusqu'à ce que griffe de Ronce reçoivent un message du Clan des Etoiles : un grand danger menace la forêt et il doit retrouver les trois autres élus pour écouter les paroles de Minuit. Griffe de Ronce est déconcerté par cette prophétie. Peu à peu il découvre que les 3 autres chats appartiennent aux trois autres clans de la forêt. ensemble, ils devront partir en quête de l'endroit où le soleil saigne dans l'eau salée afin d'accomplir la quête qui leur a &été confiée. Mais pour cela, ils devront quitter leurs clans en secret et affronter l'inconnu.

MON AVIS : J'ai beaucoup aimé ce tome ( je suis encore toute heureuse d'avoir reçu ce livre lors d'un swap). On y retrouve les personnages du cycle précédent mais les héros de cet épisode appartiennent à la génération suivante. On y retrouve plusieurs chats tiraillés entre leur appartenance à plusieurs clans tels les enfants d'Etoile de Tigre et de Plume Grise.

A lire avec un chat ronronnant sur les genoux.

J'ai lu avec plaisir ce tome et comme j'ai emprunté trois des tomes suivants à la bibliothèque, je ne tarderai pas à lire les suivants.

Cette lecture compte pour les challenges :

_ Le pendu littéraire (lettre R)

_ le challenge Chat

Minuit
Minuit
Repost 0
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 15:06

Lecture 115 : Le chat derrière la vitre de Gilbert Bordes

Le chat derrière la vitre

Il s'agit d'un recueil de nouvelles mettant en scène des animaux et des hommes. La narration donne tour à tour à voir le regard animal et celui des humains. Là se croisent les drames humains : le cancer d'un enfant, le sida d'une jeune femme, une fillette maltraitée, un couple qui se sépare, la haine, l'amour, la solitude ... , et la vie animale avec ces moments de bonheur, de peine, de douleur ...

L'auteur voulait éviter de prêter des motivations humaines aux comportements animaliers... mais cela n'est pas très réussi : les animaux ont un nom, des pensées, des émotions, des peurs, des souvenirs ... Pourtant cela ne gâche rien aux récits, bien au contraire.

Je conseille de lire ce livre au coin du feu, ou assis sur une souche d'arbre, mais en prenant son temps, en lisant chaque nouvelle séparément car le procédé narratif est vraiment répétitif : à chaque histoire, on alterne entre le regard d'un ou plusieurs humains et celui d'un animal.

j'ai vraiment apprécié certaines nouvelles. "Le chat derrière la vitre" qui donne le titre au recueil est sans doute ma préférée. J'ai aussi bien aimé l'histoire du lièvre, de la loutre ...

Cette lecture compte pour les challenges :

_ Le pendu littéraire (lettre )

_ le challenge éclectique (avec la nouvelle : "la loutre et la vieille femme" : 2 points)

_ Le challenge Chat

Le chat derrière la vitre
Le chat derrière la vitre
Repost 0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 15:46

lecture 114 : 19 lunes de kami Garcia et Margaret Stohl

 

19 Lunes

Difficile de parler de l'histoire sans en révéler trop...

Ethan qui est mort à la fin de l'épisode précédent se réveille dans "l'Autre Monde". Il y retrouve sa mère, sa tante Prue qui vit avec ses 5 maris et ses 3 chiens défunts. En fait, la ville de l'"Autre Monde" est constituée des maisons des défunts dont les portes sont devenues des pierres tombales. Ethan est obsédé par le désir de rejoindre Léna et va tenter de communiquer avec elle, puis, lorsqu'il apprend que son destin n'était pas de mourir, de revenir à la vie. Mais pour cela de nombreuses épreuves l'attendent. Réussira-t-il ?

L'amour sera-t-il plus fort que la mort ?

MON AVIS : Cet épisode est plus posé, moins adolescent que les autres et m'a donc beaucoup plus plu. J'ai aussi aimé l'alternance de narrateur entre Ethan et Léna, même si cette dernière me semble toujours un peu creuse et cruche. Le personnage d'Ethan gagne en profondeur. L'on rencontre enfin les Grands qu'invoquent Amma. J'ai aussi apprécié les référence à l'Antiquité, comme Charon, Cerbère, le Styx ... Ce qui m'a un peu déçue, c'est que la fonction de "Pilote", qui est sensée être l'essence même d'Ethan reste flou et que son véritable destin ne me semble pas accompli (en tant que Pilote il aurait dû être le guide pour qu'un enchanteur puissant réalise quelque chose de grand, mais là, il s'agit juste de retrouver sa petite-amie et de l'embrasser).

Bref, comme pour le reste de la saga, mon avis est mitigé. Si l'histoire était sympa elle ne m'a pas non plus passionnée. J'ai l'impression que le récit est passé à côté de quelque d'essentiel. Cela reste malgré tout une lecture agréable.

Cette lecture compte pour plusieurs challenges :

_ le pendu littéraire (lettre R)

_ le challenge loufoque et aléatoire (un tome de saga + des fleurs sur la couvertures)

_ le challenge gourmand (grâce aux chocolats de tante Prue qui déclare : "le 'colat, ça rend tout meilleur.")

_ le challenge éclectique (23 : un roman avec un fantôme)

19 Lunes19 Lunes19 Lunes
Repost 0
Published by mamzellefrog - dans lectures
commenter cet article
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 16:54

Lecture 113 : 18 lunes de Kami Garcia et M%argaret Stohl

18 lunes

Ethan Wate pensait qu’il s’habituait aux étranges et invraisemblables événements qui se déroulaient à Gatlin, sa petite ville du Sud des Etats-Unis. Mais maintenant que lui et Lena sont rentrés, les mots « étrange » et « invraisemblable » ont pris un sens nouveau. Des essaims de sauterelles, une chaleur record et des tempêtes dévastatrices ravagent Gatlin comme Ethan et Lena lutte pour comprendre les conséquences de son choix. Même la famille de puissants Enchanteurs de Lena en est affectée – et leurs pouvoirs commencent à s’en ressentir. Plus le temps passe, plus une question se pose : Qu’est-ce – ou qui – devra être sacrifié pour sauver Gatlin ?
Pour Ethan, le chaos est une distraction effrayante mais bienvenue. Il est de nouveau hanté par ses rêves, mais cette fois il n’y a plus Lena – et tout ce qui l’obsède le suit hors de ses songes dans la réalité. Pire que ça, Ethan perd progressivement des parts de lui – oubli de noms, de numéros de téléphones, même de souvenirs. Il ne comprend pas ce qui se passe, et la plupart du temps il est trop apeuré pour demander.

Parfois il n’y a pas qu’une réponse ou qu’un seul choix. Parfois on ne peut retourner en arrière. Et cette fois, il n’y aura pas de fin heureuse.

MON AVIS : J'ai bien aimé ce troisième volet de la saga, malgré les habituelles longueurs et les passages un peu trop prévisibles. Cet épisode est plus sombre, l'histoire est moins enfantine. les personnages évoluent et sont mieux exploités, bien qu'Ethan m'ait semblé incroyablement long à comprendre la situation !

Après avoir lu la fin de ce livre, J'ai immédiatement plongé dans le tome suivant de la série afin de savoir ce qui allait arriver !

Une lecture qui compte pour le challenge des globe-trotter (avec la caroline du Sud) et pour le pendu littéraire (avec le R)

18 lunes 18 lunes
Repost 0
Published by mamzellefrog - dans lectures voyage littéraire
commenter cet article
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 08:36

Lecture 112 : La colline des chagrins de Ian Rankin

La colline des chagrins

Voici le synopsis du livre :

Après la disparition de Flip Balfour, fille d'un puissant banquier d'Edimbourg, un minuscule cercueil en bois sculpté est retrouvé sur la propriété familiale.
Tandis que Rebus s'intéresse à des cercueils similaires exposés au Museum of Scotland, Siobhan Clark planche sur les énigmes proposées par un mystérieux Quizmaster, contact de Flip sur Internet. Le corps de la jeune étudiante ayant été retrouvé, reste à savoir quel est le lien entre Quizmaster et d'autres meurtres commis dans la région entre 1972 et 1995... Aux prises avec ses démons personnels, toujours plus attiré par l'alcool, Rebus joue contre sa hiérarchie avec une obstination quasi suicidaire.
Ici, Rankin pousse encore plus loin l'analyse de la mélancolie quasi pathologique du héros. La ville d'Edimbourg, sa beauté ténébreuse, son histoire - en particulier celle de la chirurgie - et son passé sanglant lui disputent le premier rôle.

Mon avis : 

C'est la première enquête de l'inspecteur Rébus que je lisais et j'ai vraiment adoré ! L'ambiance, avec la ville d'Edilbourg et son passé qui ne cesse de refaire surface lors de cette enquête. Les énigmes à résoudre. La façon dont l'enquête se construit comme un puzzle. Les personnages.  Bref tout m'a plu et m'a tenu en haleine jusqu'à la fin. J'ai allégrement suivi toutes les fausses pistes. et si j'ai soupçonné le véritable coupable, ça n'a pas duré longtemps avant que je ne change de suspect. 

Une lecture qui me donne envie de lire d'autres enquêtes de Rébus. 

Un livre que je ne peux que conseiller à tous ceux qui aiment les polars. A lire avec une tasse de thé ou un verre de whisky écossais.

 

Cette lecture compte pour les challenges

_  Baccalauréat littéraire (lettre P : la victime s'appelle Phillipa et c'est un roman policier)

_ Challenge loufoque et aléatoire ( un auteur encore jamais lu et un épisode d'une saga)

_ Challenge gourmand"Elle descendit l'escalier et sortit dans la nuit, se mit en quête d'un allié sur lequel elle pouvait toujours compter, quoi qu'il arrive.  Le chocolat. " )

La colline des chagrinsLa colline des chagrinsLa colline des chagrins
Repost 0
Published by mamzellefrog - dans lectures
commenter cet article
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 06:29

Lectures 111 : Le Horla et six contes fantastiques de Guy de Maupassant

Des nouvelles fantastiques

Il s'agit d'un recueil de nouvelles fantastiques.

Le Horla est l'histoire d'un homme qui se sent affaibli sans raison apparente et qui découvre qu'un être quasi immatériel s'abreuve de sa vie, le réduisant à l'état d'esclave, de bétail. Comment se délivrer d'un oppresseur que l'on ne peut ni voir ni saisir ? D'un oppresseur qui contrôle votre volonté et vous empêche de sortir de chez vous ? A moins que le narrateur ne soit tout simplement fou, victime d'hallucinations....

La peur est une nouvelle que j'avais déjà lue sans vraiment l'apprécier. Elle raconte deux épisode dans lesquels un personnage tente d'expliquer ce qu'est la peur, la véritable peur, celle qui n'est pas lier à un danger identifiable mais bien plus à une tension, une sourde annonce d'un malheur.

La main est l'histoire d'une affaire criminelle qui n'a pas été élucidée. Sir John Rowell, récemment installé en Corse, avait en sa possession une main tranchée, desséchée et retenue par une chaîne. c'était la main de son pire ennemi et selon lui, elle tentait encore de s'échapper. Un jour, l'Anglais est retrouvé mort, étranglé, avec un doigt de cette main desséché dans la bouche. La pièce étant verrouillée, la police ne sait que penser. D'autant que la main desséchée a disparu, la chaîne qui la retenait étant brisée. Doit-on chercher une explication rationnelle ou non à cet évènement ?

Conte de Noël : une nouvelle que je n'avais encore jamais lu. Il s'agit du récit d'un miracle de Noël. Un récit d'exorcisme. Mais ne pourrait-on pas trouver à cet histoire une explication plus rationnelle ?

Un fou ? Jacques Parents vient de mourir dans un asile d'aliénés. Mais était-il réellement fou ? N'est-ce pas plutôt l'incapacité à expliquer certains phénomènes qui l'ont fait juger ainsi ?

Apparition : comme son titre l'indique il s'agit de l'apparition d'un fantôme dont le narrateur se souvient après plus de 50 ans !

La peur : (et oui, une seconde nouvelle avec le titre "la peur" dans le recueil) Dans un train, la narrateur et son voisin échange deux récits de peur dont la mésaventure d'un écrivain russe poursuivit en forêt par une créature qui ne semblait pas totalement humaine

Cette lecture compte pour le challenge du baccalauréat Littéraire ( pour le lieu : Paris, un titre la Peur : 2 points)

Des nouvelles fantastiques
Repost 0
Published by mamzellefrog - dans lectures
commenter cet article
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 18:51
Challenge cold Winter

Voici un challenge hivernal que propose DoloresH :

ll s'agit de choisir une PAL (Pile A Lire) de lectures ayant un lien avec l'hiver : le titre, l'histoire, la couverture .... (pour ma par j'ai choisi les livres selon divers critères : le titre m'évoque l'jhiver ou le froid ou un pays froid, la couverture m'évoque l'hiver ou plus rarement, l'histoire se déroule en hiver...° . J'ai choisi des livres ma ma PAL (histoire de la faire diminuer un peu) et de ma wish-list (histoire d'avoir une bonne raison pour acheter des livres ou de les commander à la médiathèque). J'espère lire un maximum de livres de celle liste (même si j'ai mis quelques pavés)

ce challenge se déroule de mi-novembre à fin fébrier (oui, un challenge hivernal qui se déroule l'hiver, logique !)

 

 

Voici ma PAL pour ce challenge :

Jack London : Beliou la fumée

Pamuk : Neige

Lilian Jackson Braun : le chat qui vivait haut

Riel : la passion secrète de Fjordur

Piotr Bednarski : Les neiges bleues

Audur Ava Olafsdottir : l'embellie

Victor Hugo : Hans d'Islande

Stephen King : Le dôme

Veronique Olvaqué : Des vies sans oiseaux

Balzac : Le père Goriot

 

Et j'aouterais bien aussi quelques livres de ma wish list :

Walters : Chambre froide

Ian Rankin : l'étrangleur d'Edimbourg

Brisou-pellen : Himalaya, l'enfance d'un chef

Sarah Brakley-Cartwright : le chaperon rouge

P. D. James : à visage couvert

Claire keegan : L'antartique

Erin Hunter : Clair de lune

Repost 0
Published by mamzellefrog - dans lectures challenge hivernal
commenter cet article
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 06:05

Lecture 110 : Dix-sept lunes de Kami Garcia et Margaret stohl

chroniques des enchanteurs

Il s'agit du deuxième tome de la série Chroniques des enchanteurs.

On y retrouve les mêmes personnages mais certains prennent de l'ampleur  : le rôle de Ridley s'étoffe (entre autre). 

RESUME : Depuis son anniversaire apocalyptique, Léna se fait de plus en plus distante. Ethan tente de comprendre son malaise sans y parvenir et tente de ne pas accorder d'importance aux yeux de Léna qui deviennent de moins en moins vert pour se teinter en doré (le signe des Enchanteurs des Ténèbres). De son côté, Link tente de se remettre de sa "rupture" avec Ridley. L'année scolaire se termine de cette manière maussade. Léna est de plus en plus distante et semble se raproche d'un étrange motard (un enchanteur ? un incube ? en tout un bellâtre. )

Ethan doit travailler à la bibliothèque durant l'été. Là, il rencontre la nouvelle assistante de Mariam, une jeune anglaise blonde aux yeux bleus, charmante et amicale. 

Ethan a également de nouvelles visions, cette fois au sujet de Macon Ravenwood et de son aïeul sanguinaire. 

C'est durant cet été que tout va sej ouer : Léna devra choisir entre Ténèbres et Lumières, et Ethan en découvrira plus sur lui même, mais aussi sur sa mère, sur Macon et sa famille. Pour aider Léna (la sauver ?), il sera secondé par son ami Link, par Liv, ... et même par Lucille qui est décidément une chatte peu ordinaire !

 

MON AVIS : j'ai bien aimé de deuxième volet de la saga, même si l'histoire était longue a démarrer. Le personnage de Liv apporte de la fraicheur. 

Un livre à lire en fin d'après-midi, sous une véranda, avec un pichet de thé glacé ... pour se mettre un peu dans l'ambiance de vieux Sud qui sert de décor à cette série. 

 

Cette lecture compte pour quelques challenges : 

Le pendu Littéraire (lettre G)

Le challenge Chat (avec le personnage de Lucille)

Le baccalauréat littéraire (Ethan est un Pilote )

chroniques des enchanteurschroniques des enchanteurschroniques des enchanteurs
Repost 0
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 17:51

En ce début du mois de Novembre, j'ai du relire quelques ouvrages pour mon travail.

Voici donc un avis rapides sur ces 3 oeuvres :

Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll

Les aventures d'Alice dans le monde féérique et loufoque du Pays des Merveilles.

Dans son monde sans queue ni tête, elle ne cesse de changer de taille, les animaux parlent, les enfants deviennent des cochons et les chenilles sont de bons conseils.

Personnellement, j'aime toujours autant le chat de Cheshire, qui disparaît en laissant derrière lui son sourire !

J'aime aussi le chapitre du "thé de fous" avec le chapelier, le lièvre de mars et le petit loir.

Bizarrement, la partie de croquet m'ennuie un peu plus à chaque relecture.

Cette lecture compte (je l'espère) pour le challenge : Baccalauréat littéraire : le Personnage d'Alice tient un Pot dans la main sur la couverture + le titre (Pays)

Quelques relectures

Les fabliaux du Moyen-Age aux éditions Classiques Hatiers

Il s'agit d'un recueil de fabliaux médiévaux que j'aime beaucoup. En voici quelqu'uns de mes préférés

Estula : c'est l'histoire de deux frères qui vont voler leur voisin qui est assez crédule pour croire que son chien Estula (prononcé "étula" comme "es-tu là ?") est doué de parole quand l'un des voleur répond "oui, je suis là !".

Un bel exemple de quiproquo simple mais efficace.

Brunain, la vache au prête : Donnez et deux vous en rendra le double. C'est ce principe qu'un couple de paysan va appliquer à la lettre en donnant leur vache au prêtre, dans l'espoir que Dieu leur en rendra deux !

Du vilain qui conquit le Paradis par plaid : ou comme quoi un peu de bagout, de la jugeotte et beaucoup de culot peuvent vous ouvrir les portes du Paradis !

Le vilain mire : c'est un peu l'histoire du médecin malgré lui (Oh, le vilain Molière qui a copié cette histoire !)

Le testament de l'âne : un bel exemple de corruption habillement mené, ah, comme quoi l'argent n'est pas inutile !

Le curé qui mangea les mûres : la gourmandise est un vilain défaut, notre curé l'apprendra à ses dépens.

Plusieurs de ses fabliaux jouent sur le sens propre et figuré d'expression.
Dans certains on apprend que la ruse, l'éloquence et l'argent peuvent nous sortir de bien des situations. Et dans la plupart on critique le pouvoir en place : les riches, le clergé, les nobles... Par le rire, les jongleurs amenaient leur public -et à présent leur lecteurs- à réfléchir. Dans ces fabliaux, la morale n'est pas austère, elle est pratique et nous montre le monde tel qu'il est en nous conseillant la prudence et le bon-sens.

Cette lecture compte (je l'espère) pour le challenge du Baccalauréat littéraire : il y a deux Personnages sur la couverture, l'un des fabliaux s'intitule les Perdrix, plusieurs personnages sont Prêtres (3 points ?)

Quelques relectures

Contes merveilleux aux édition Hatier

Il s'agit d'un recueil de contes qui me plait également beaucoup.

Dedans l'on trouvé des contes de toutes origines et d'époques variées, certains sont très connus, d'autres moins.

On peut ainsi lire des contes d'Egypte, du Sénégal, d'Inde, de Russie, d'Amérique ...

Ces contes parlent d'amour, de vengeance, mais aussi de générosité et de confiance.

On y rencontre un mort qui ressuscite, un éléphant blanc, Ali Baba, des corbeau, le haricot magique, des démons, des sorcières, des fées, ...

Comme j'aime les contes, je ne peux que vous conseiller ce recueil.

Cette lecture compte pour le baccalauréat littéraire (j'espère) avec un Philtre d'amour, une princesse, un personnage nommé "Presqu'un chien", sur la couverture, un corbeau a un chapeau avec une Plume (4 points ?)

Quelques relectures
Repost 0
Published by mamzellefrog - dans lectures
commenter cet article
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 07:20

Lecture 109 : Seize lunes de Kami Garcia et Margaret Stohl

 

 

Chroniques des enchanteurs

Voici la quatrième de couverture, c'est ce qui m'a donné envie de lire cette saga :

 

J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille, dont j’allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction... Nous étions menacés. Et cette fois, j’allais devoir la sauver... L’amour sera-t-il plus fort que le destin ?

 

Pour résumer un peu l'histoire sans trop révéler de choses, je dirais qu'il s'agit de la vie d'Ethan, un lycéen de 16 ans, en classe de première dans une petite ville -Gatlin- du Sud des Etats-Unis. Une ville sudiste où la guerre de Secession est appelée "la guerre Inter-Etats" dans les meilleurs des cas. Dans cette localité, tout le monde connait tout le monde, la vie ne réserve pas de surprises, et grâce aux commérages et au téléphone chacun connaît tout ce que fait son voisin, le facteur lit le courrier avant de le distribuer et c'est la chef des FRA ("Filles de la Révolution Américaine" : une association conservatrice qui n'accepte que des descendante de révolutionnaires - d'où une passion pour les arbres généalogiques).

Ethan vit dans ce monde étriqué, entre sa gouvernante (excellente cuisinière et voyante), son père écrivain qui passe ses journées à dormir et ses nuits à écrire enfermé dans son bureau, et le souvenir de sa mère, morte un an plus tôt. Une fois par semaine, il va voir les "Soeurs", trois grands-tantes centenaires.

Mais le jour de la rentrée scolaire, quelque chose va changer : une nouvelle élève arrive. Lena est brune (alors que toutes les filles du lycée sont blondes), a un look un peu désuet, et surtout c'est la nièce de "ce vieux fou de Ravenwood", un reclus qui vit dans la plus ancienne demeure de la ville, qui n'en sort jamais et qui est dans l'imaginaire de cette petite ville l'équivalent d'un croquemitaine. Aussitôt, le lycée se ligue contre cette fille trop différente. Sauf Ethan, qui est fasciné.

Et voilà qui aurait suffi à changer sa vie, mais il s'avère en plus que Léna est une enchanteresse. Et elle va entraîner Ethan dans un univers qu'il ne soupçonnait pas, lui faisant découvrir une ville bien différente des apparences !

 

MON AVIS : J'ai bien aimé ce premier tome, malgré le côté trop adolescent de l'histoire, quelques longueurs et une histoire qui part parfois dans tous les sens. Ce qui m'a vraiment plu, c'est de découvrir qu'une ville aussi étriqué que Gatlin pouvait s'avérer si mystérieuse. Pour ne rien gâcher, il y a une histoire d'amour impossible, une malédiction, des fantômes, des enchanteurs du mal et d'autres du bien, des démons, des passages secrets, ...

Bref un livre à lire un soir au coin du feu (prévoir plusieurs heures, le volume est assez épais) avec un chocolat chaud.

 

Cette lecture compte pour les challenges suivants :

Le pendu Littéraire (lettre G)

Le baccalaureat littéraire (pour la Plante sur la couverture)

Loufoque et aléatoire (un auteur que je n'avais jamais lu et un tome de série)

Chroniques des enchanteurs
Chroniques des enchanteurs
Chroniques des enchanteurs
Repost 0
Published by mamzellefrog - dans lectures
commenter cet article

Mamzellefrog Scrappe, Mais Pas Que !

  • : Le blog de mamzellefrog
  • Le blog de mamzellefrog
  • : Au début, j'avais décidé que ce blog serait exclusivement consacré au scrapbooking et à la carterie , avec une part belle à mon project life... et voilà qu'on y trouve beaucoup de photo (également une passion) et toutes mes lectures!
  • Contact

Recherche

Voyage littéraire

challe10.png